« Dans un monde en métamorphose, une vision renouvelée de l’entreprise pour les nouvelles générations »

Ce Cercle OPENxG s’est déroulé le 17 mai 2018 à l’Institut Paul Bocuse dans le centre de Lyon. Il a été animé par Olivier Frérot, Dirigeant fondateur de Philométis, en présence de Bernard Thollin et Olivier de Breyne, responsables de l’animation et du développement du FBN en région Rhône-Alpes-Auvergne et d’une dizaine de participants NxG.

Le sujet de cet atelier a permis aux participants de mieux comprendre les raisons historiques du changement du monde et les cycles auxquels il est confronté. Un monde en constante évolution où chaque génération imprime sa marque. L’impact d’une métamorphose du monde dans lequel nous vivons sur l’entreprise est indéniable tant dans ses modes de fonctionnement que dans son positionnement face aux sujets qui jusqu’alors étaient considérés comme secondaires (RSE…). Un certain nombre de valeurs émergentes semblent indiquer l’avènement d’un nouveau cycle dynamique dont les nouvelles générations sont les acteurs.

Cet atelier fut notamment l’occasion pour les participants de prendre du recul sur un monde où tout s’accélère en proposant quelques repères pouvant guider les dirigeants et actionnaires d’entreprises familiales. Les échanges concernant ce sujet situé à la frontière de l’entreprise et de l’humain ont été constructifs et ont conduit à mieux comprendre l’importance de porter des valeurs positives pour l’entreprise afin d’assurer au mieux sa pérennité.

 

« La transmission de l’entreprise familiale : de l’intention à la réalité »

Une réunion plénière organisée le 7 juin dernier dans les locaux de The Lyinc à Lyon sur un thème majeur pour les entreprises familiales. 

Après une présentation du FBN par Olivier de Breyne (Délégué Régional FBN RAA), c’est Rania Labaki (Professeur associé à l’EDHEC) qui a animé la réunion en rappelant l’importance et les enjeux de la transmission avec un focus sur les facteurs déclencheurs de sa mise en œuvre. Au cours de cette soirée, Rania Labaki a également présenté l’étude réalisée sur le sujet dans le cadre du Comité d’étude FBN : « La transmission intrafamiliale : de l’intention à la réalité » en la plaçant sous l’angle de celui qui transmet mais aussi de celui qui reçoit (NxG).

Pour étayer ses propos, elle s’est appuyée sur les témoignages d’Olivier, Laurent et Jean-François Dolbeau (Groupe France Air – 3ème et 4ème génération) qui ont raconté l’histoire de leur entreprise et la manière dont s’était initiée la transmission. Ils ont particulièrement mis en avant les motivations qui mènent à vouloir assurer la pérennité d’une entreprise familiale et la manière dont le processus de transmission s’est mis en œuvre pour cela : côté père, comment est né le désir de transmettre, quels en ont été les facteurs décisionnels et côté enfants quand la décision de reprendre le flambeau et de s’intégrer à l’entreprise s’est faite et comment s’est opérée la transmission managériale. Il a été également question de la place de chacun dans l’entreprise et des rapports de la nouvelle génération avec les salariés de celle-ci quand on prend la place du père.

Ces témoignages ont suscité des échanges avec un auditoire très intéressé et participatif et ont permis de mieux cerner la notion de transmission et sa mise en œuvre, étape essentielle dans la vie d’une entreprise familiale.

 

« Le pacte Dutreil au regard des nouvelles dispositions fiscales »

Cet atelier thématique du FBN région Rhône-Alpes-Auvergne s’est déroulé le 28 juin 2018 à Lyon chez Fidal. Après un tour de table de présentation des participants, Matthieu de Valonne et Cédric Perdrielle (Fidal) ont présenté un exposé précis concernant le pacte Dutreil, ses conditions d’application, sa mise en œuvre et les engagements qui en découlent.

Certaines conditions sont requises pour la mise en œuvre de cet outil destiné à assurer la pérennité des entreprises familiales (obligation de conservation des titres pendant une certaine durée par les signataires, exercice d’une fonction de direction par l’un d’entre eux…). Les évolutions liées à la disparition de l’ISF ont été étudiées lors de cette rencontre et les différents témoignages ont mis en exergue tout l’intérêt d’approfondir les conditions de mise en œuvre des pactes Dutreil au regard de l’organisation structurelle, organisationnelle et juridique de chaque entreprise.

Des précisions ont été données concernant les enjeux de l’application du pacte Dutreil selon qu’une holding est ou non animatrice. Pour être animatrice, celle-ci doit en effet répondre à certains critères (conduite de la politique du groupe, contrôle des filiales, prestations de servic) afin de pouvoir bénéficier de dispositions plus favorables qu’une holding classique.

Les experts de Fidal ont ensuite présenté les apports récents de la jurisprudence en la matière et la récente proposition de loi enregistrée à la Présidence du Sénat qui vise à moderniser la transmission d’entreprise. On passerait alors d’une exonération fiscale de 75% à 90% mais, revers de la médaille, les délais d’engagements seraient plus longs (on passerait de 6 ans à 8 ans). Cet atelier a permis aux participants d’échanger de manière très constructive et en toute confidentialité sur un sujet majeur pour les entreprises familiales.

 

Enfin, une dizaine de Next Gen se sont retrouvés autour d’un afterwork informel le 5 juillet à Lyon qui leur a permis de se souhaiter un bel été dans une ambiance estivale et conviviale.

Newsletter FBN France – juillet 2018

 

©2021 FBN FRANCE 

Contactez-nous

En cours d’envoi

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account