Actualités

Sud-Ouest

Après une première plénière sur la gouvernance lors de la soirée d’inauguration en juillet, les adhérents de la région ont poursuivi le programme local par deux rendez-vous, l'un sur des aspetcs juridiques, l'autre sur des problématiques de gouvernance et de transmission.

 

Tout d’abord, en septembre à l'occasion d'un atelier animé par le cabinet Fidal sur le pacte Dutreil. Pour les nouveaux adhérents de la région qui ne connaissaient pas encore le dispositif, les principes du pacte Dutreil ont été rappelés : un dispositif qui permet de faciliter la transmission d’entreprise en allégeant considérablement la fiscalité. L’objectif de cet atelier était avant tout d’en expliquer les mécanismes (valorisation des titres, droits de donation, engagements…), les avantages bien sûr mais aussi les précautions à prendre.

Parmi les commentaires des participants, l'un a particulièrement retenu l'attention : « je n’en reviens pas ! Comment mes parents ont-ils pu réaliser leur transmission sans cet outil. Cela nous aurait considérablement aidé et facilité les choses. Merci pour ce bel atelier. »

 

FAMILLE ET GOUVERNANCE À TRAVERS LES GENERATIONS

 

Quelques semaines plus tard, le 13 novembre, s’est tenue la deuxième plénière du FBN Sud-Ouest à l’hôtel Burdigala. Le thème, "Famille et Gouvernance à travers les générations", a été développé par Alain Martel, expert en Gouvernance, et illustré par le témoignage de Charlotte Daher, actionnaire de l'entreprise familiale DAHER.

Des grands enseignements à retenir, il ressort que l'entreprise familiale doit composer avec des problématiques à la fois familiales et d'entreprise. La question est alors posée d’organiser les rapports entre la famille et l’entreprise et au sein de la famille elle-même, de manière à garantir la pérennité de l’entreprise familiale. Les enjeux de transmission nécessitent également d’impliquer et de fédérer la famille.

Il est donc essentiel de ne pas attendre et de structurer sa gouvernance, de séparer la gouvernance de la famille et la gouvernance de l’entreprise, de fédérer les actionnaires familiaux autour d’un projet et de préparer le « futur » en suscitant l’envie et l’intérêt de potentiels successeurs.

Cependant, la mise en place de ces processus spécifiques et des outils adaptés est infiniment variable d’une famille à une autre, d’une entreprise à une autre. Elle nécessite une bonne compréhension de la culture et de l’histoire de la famille et de l’entreprise.

Toutes les recommandations évoquées auront été parfaitement illustrées par le témoignage de Charlotte Daher, actionnaire de la cinquième génération de l’entreprise Daher.

 

Le programme 2019 est d'ores et déjà disponible. Pour le consulter, cliquez sur le lien ci-dessous

Consulter l'agenda

 

Rhône-Alpes & Auvergne

La rentrée dans la région Rhône-Alpes a débuté par un atelier au mois de septembre, sur le thème du conflit, ou plutôt de la gestion du conflit, atelier animé par Anne Juvanteny, Dirigeante-fondatrice d’ADJUVA Conseil. Autour de la table, une vingtaine de participants, dirigeants et actionnaires d’entreprises familiales, venus pour mieux comprendre les mécanismes d’une situation conflictuelle afin de les appréhender méthodiquement, de manière plus efficace mais aussi de les anticiper dans la mesure du possible.

 

Après une présentation des différentes formes de conflit (déclaré ou non, direct ou indirect), il a été question d’étudier ses principales causes (facteurs humains, contextes familiaux, transposition de conflits familiaux dans la sphère de l’entreprise…) qui résultent souvent du type de relations familiales (enchevêtrées ou désengagées). Le type de gouvernance aura également des conséquences si un conflit voit le jour car l’organisation de la discussion au sein de la famille n’est pas organisée de la même manière.

Les risques du conflit familial, qui apparaissent plutôt à partir de la 3e génération, peuvent avoir de fortes répercussions dans l’entreprise : paralysie des décisions, mauvaises performances, blocage de la transmission, fin de l’entreprise familiale dans le pire des cas…

Cet atelier de travail a permis également de proposer des pistes de réflexion pour prévenir et gérer les conflits dans l’entreprise familiale (dialogue, séparation des sphères familiale et professionnelles, intervention d’un tiers,…).
Deux cas pratiques ont fort bien illustré les propos de l’expert, l’un concernant le cas d’une famille divisée en deux clans opposés au décès des parents conduisant à une quasi-paralysie de l’entreprise familiale, l’autre concernant les difficultés d’un père à transmettre à son fils.

Les participants ont pu poser des questions pertinentes à l’expert sur un sujet certes délicat mais qui fait également partie de la vie d’une entreprise familiale.

 

L’intégration de membres non-familiaux dans l’entreprise familiale et ses organes de contrôle : comment l’organiser et la gérer ?

C’est Stanislas Dutreil (Badenoch & Clark) qui a animé cette réunion en développant le sujet selon trois axes principaux et chronologiques : quand et comment se prend la décision de recruter un membre non-familial à un poste de dirigeant dans l’entreprise ou dans ses organes de contrôle par rapport à l’histoire de l’entreprise, la composition de la famille, les circonstances…Il a exposé ensuite comment s’effectue ou s’envisage en général le recrutement avec la mise en place d’un cahier des charges tenant compte de la particularité de l’entreprise familiale et de ses valeurs, de l’actionnariat,…

L’intervenant a poursuivi en précisant les conditions d’une bonne intégration du membre non-familial dans l’entreprise, étape-clé dans le processus. En effet, l’étude du marché de l’emploi des cadres montre que ceux-ci sont de plus en plus enclins à changer d’entreprise s’ils ne sont pas en phase avec celle-ci, cela pouvant être plus marqué dans le cas d’une entreprise familiale où l’histoire et les valeurs sont plus fortes qu’à l’ordinaire. L’adéquation dirigeant non familial/famille/valeurs est donc un élément clé à valider.

Il a été également question des avantages et inconvénients de rejoindre une entreprise familiale, de l’organisation de la place de chacun dans l’entreprise entre membres et non membres familiaux.

Pour étayer ses propos, l’intervenant s’est appuyé sur les témoignages de Bernard Thollin (Président du Conseil de Surveillance d’EFI Automotive) et de Frédéric Cogez (Président du Groupe SANITEO), des expériences complémentaires car pour l’un d’entre eux, l’intégration d’un membre non familial à un poste de Directeur Général a déjà été effectuée alors que pour l’autre, le processus est en cours.

Ces témoignages ont suscité des échanges avec un auditoire très intéressé, concerné et participatif.

 

Le digital dans l’entreprise : ses enjeux pour aujourd’hui et pour demain

 

Rubrique FBN Rhone Alpes 1

Animé par Laura Polet, Dirigeante-fondatrice de Welcom’on Board, cet atelier OPENxG a accueilli une dizaine de NxG, opérationnels ou non dans l’entreprise familiale, et permis de mieux comprendre les enjeux du digital.

L’expert a d’abord dressé le panorama de l’impact du digital aujourd’hui avec une présentation très explicite de chiffres du secteur.

Il a ensuite été question d’étudier la transformation digitale de l’entreprise avec la prise de conscience progressive par les dirigeants des ressources internes insuffisantes (les entreprises sous-estiment parfois le digital mais la plupart d’entre elles sont déjà évaluées en ligne par leurs clients…). Une catégorisation des profils est alors proposée face aux enjeux du digital : les apprentis, les sceptiques et les conquérants. Les facteurs clés de succès dépendront alors de la vision du dirigeant, qui impliquera alors ses équipes autour d’un projet de transformation digitale. Une fois la prise de conscience faite, le dirigeant devient souvent le premier ambassadeur de la digitalisation de l’entreprise, notamment pour ce qui concerne l’adoption d’outils de productivité et de formation de ses collaborateurs.« Il a fallu 62 ans à la voiture et 22 ans à la télévision pour toucher 50 millions d’utilisateurs, mais seulement 3 ans à Facebook et 2 ans à Twitter pour en toucher autant ! »

L’impact du digital a également été confronté aux différentes générations (X,Y et Z) qui en ont une perception et des attentes différentes.

Enfin, cet atelier a permis d’évoquer les dernières innovations (intelligence artificielle, blockchain, réalité virtuelle, big data…) et de proposer des pistes pour améliorer l’image de l’entreprise grâce à internet (best practices…). Il en ressort qu’il est plus que « vital » pour l’entreprise de prendre conscience de « l’ère du digital » et de s’y adapter afin d’assurer sa pérennité dans un monde globalisé et en mouvement constant. Les nouvelles générations constituent un puissant levier pour cela.

 

Patrimoine familial et fiscalité : comment optimiser ?

Matthieu de Valonne et Cédric Perdrielle (Fidal) ont présenté le 6 décembre un exposé concernant l’optimisation de la gestion et de la transmission par le recours aux sociétés civiles patrimoniales.

Le recours à la forme sociale présente nombre d’intérêts pour la gestion des biens familiaux. Il permet de gérer un patrimoine détenu à plusieurs en évitant les règles parfois contraignantes de gestion de l’indivision ou celles propres aux régimes matrimoniaux. Cette forme de société civile permet également de gérer le patrimoine d’autrui.
Les règles relatives à la gérance (nomination, exercice de celle-ci) et à la gouvernance (droits sociaux démembrés ou indivis) de ces sociétés civiles ont été étudiés avant d’en examiner les aspects financiers (détermination et imposition du résultat, distribution de dividendes…)

L’intérêt de ces sociétés réside également dans la transmission des biens familiaux avec une optimisation de celle-ci sur le plan juridique et sur le plan fiscal.

Les experts de Fidal ont ensuite présenté quelques applications particulières telles que les sociétés civiles de gestion de portefeuille, les sociétés civiles souscriptrices d’un contrat de capitalisation et les sociétés holding de reprise dans le cadre d’une transmission familiale d’entreprise. Les sociétés civiles immobilières feront l’objet d’un prochain atelier en 2019.

Cette présentation a donné lieu à de nombreux échanges avec les participants sur ce sujet et pour terminer, sur la perspective de la prochaine loi de finances.

 

Le programme 2019 est d'ores et déjà disponible en ligne sur le site du FBN France

Consulter l'agenda

Les premiers événements de la nouvelle antenne dans le Nord

 

La transmission de l’entreprise familiale de l’intention à la réalité : regards croisés de deux générations

C’est le 19 septembre dernier qu’une quarantaine de dirigeants d’entreprises ont assisté à la réunion de plénière de lancement à Lille. Organisée à la Cité des échanges de Marcq en Baroeul, cet événement portait sur le thème de « La transmission de l’entreprise familiale : de l’intention à la réalité – regards croisés de deux générations ».

Après une introduction par Philippe Grodner, Président du FBN France, et Caroline Mathieu, Déléguée générale, les échanges ont débuté par une présentation des grands enjeux de l’entreprise familiales, son poids dans l’économie française et mondiale, ses valeurs et ses performances sur le long terme. Avec seulement 30% des entreprises familiales qui passent le cap de la 2e génération, 10% la 3e et entre 1 et 4% la 4e génération, l’objectif a été de montrer à l’assemblée que la réalité d’une transmission réussie était souvent plus complexe que ce que l’on s’imaginait. Pour ce faire, Rania Labaki, Directrice de l’EDHEC Family Business Centre et coordinatrice du comité d’études FBN France s’est appuyée sur la dernière étude menée sur le sujet dans le cadre du FBN. Des propos illustrés notamment par les témoignages de Claude Faure (Co-fondateur et Président d'Honneur de FM LOGISTIC) et Jean-Bernard Bonduelle (Président du FBN Nord et administrateur de Bonduelle), qui ont témoigné de leur expérience de la transmission à la nouvelle génération. Une nouvelle génération représentée par Caroline Poissonnier (Directrice Générale de Baudelet environnement) qui a repris l’entreprise familiale.

 

Chacun a pu exposer la manière dont s’est effectuée la transmission, les enjeux auxquels ils ont fait face et les bonnes pratiques qui leur ont permis de réussir cette transmission.

 

De nombreuses clés ont été soulignées à travers ces témoignages, parmi lesquelles la responsabilité du dirigeant de soutenir la nouvelle génération, de susciter l’interaction famille-entreprise et l’interaction intergénérationnel et pour les jeunes générations la nécessite de montrer sa motivation, sa légitimité à reprendre le flambeau en s’intégrant à l’entreprise.

Le cocktail qui a suivi la conférence a permis aux participants de découvrir davantage le réseau et de prolonger les échanges.

Pour permettre aux nouvelles générations du Nord de se rencontrer, le FBN France a organisé quelques semaines plus tard un événement entièrement dédié aux Next Gen. C’est ainsi que le 15 novembre, s’est déroulée le premier Cercle OPENxG du Nord, au BABE dans le centre de Lille.

L’objectif de cette soirée était de faire connaissance, de se présenter entre adhérents FBN de la région et d’avoir un premier échange sur leurs problématiques respectives : quelle est ma place dans l’entreprise familiale ? Comment mon intégration s’est-elle déroulée au sein de l’entreprise ? Quelle posture dois-je adopter en intégrant l’entreprise ? Pourquoi ne pas avoir rejoint tout de suite l’entreprise ?

L’objectif était également pour Constance Watrelot, déléguée régionale du FBN Nord, de recueillir leurs attentes et leurs besoins, les sujets qu’ils souhaitent voir traités dans les prochains mois pour établir un programme sur-mesure, au plus proche de leurs attentes.

Cette premier afterwork fut un succès grâce au dynamisme de chaque participant, à la richesse de leurs échanges, et à la complémentarité des profils et des enjeux.

 

Le programme 2019 de la région est d'ores et déjà disponible sur le site Internet du FBN France, rubrique Agenda

Consulter l'agenda

 

 

 

Méditerranée

Loi de finance 2019 : quelles évolutions du pacte Dutreil ?
Le jeudi 6 décembre, un atelier sur les évolutions des Pactes Dutreil s'est tenu au Cabinet Jaberson, partenaire du FBN dans la région Méditerranée. Une dizaine d’adhérents et futurs adhérents se sont retrouvés pour une présentation du nouveau pacte Dutreil au regard de la loi de finance 2019. Après un rappel des objectifs du projet de loi de finances pour 2019, à savoir : 1. Eviter la remise en cause totale des exonérations en cas de cessions, 2. élargir les possibilités d'apport de titres exonérés et 3. Supprimer l'obligation déclarative annuelle, cet atelier fut l'occasion d'aborder les points clés du dispositif et d'en définir les mécanismes et enjeux. 

Pour les dirigeants familiaux, plusieurs enseignements sont à retenir sur le dispositif Dutreil, notamment qu'il permet de :

- Assurer une certaine stabilité au capital des sociétés familiales
- Conférer un rôle-clef au dirigeant
- Favoriser l'anticipation de la transmission

Cet atelier a été suivi par un afterwork de fin d'année dans le restaurant Comptoir O Huiles, pour une dégustation des huiles d’olives provençales, commentée par Gaëlle CAROUGEAU qui a accueilli les membres familiaux dans son établissement. Cette soirée fut également l'occasion pour Richard DAHER, Délégué régional Méditerranée, de présenter en avant-première le programme d'événements FBN 2019 et de recueillir leurs premières impressions.

 

Grand-Ouest, un second semestre très Next Gen

 

Pour la deuxième année consécutive, un séminaire 100% dédié aux nouvelles générations a eu lieu à Nantes, le 31 août, dans la superbe demeure de la Rosière d’Artois. Une trentaine de jeunes ont participé à cette journée sur le thème « Et ma place dans tout ça ? ». Après le témoignage inspirant de Alexandre Gérard (Innov-On) sur l’entreprise libérée et comment donner plus d’engagement dans son entreprise, les participants ont exploré les méandres du « moi » et de son ombre avec Virginie Tesson (coach) puis le poids du nom et du prénom avec Clémence Mellerio (psychologue). La journée s’est terminée les pieds dans l’herbe avec une reconnexion à la nature, propice à démarrer la rentrée du bon pied.

 

Dans la lignée de ce thème, le premier atelier NxG de septembre a permis de découvrir les 8 formes d’intelligence, d’après Howard Gardner. Animé par Frédéric Bernier (coach et conférencier), les participants ont pu mettre en scène des situations de gouvernance et d’entreprise vues par le spectre des 8 intelligences.

 

Puis au mois d’octobre, c’est à deux pas du Puy-du-Fou qu’une dizaine d’entre nous se sont retrouvés aux côtés d’Emmanuelle Roux (conférencière sur la transition numérique) pour en savoir plus sur « les nouvelles technologies comme accélérateur de dialogue intergénérationnel ». Un après-midi passionnant sur les enjeux d’impulser ou prolonger la transition numérique dans nos entreprises, et qui s’est terminé par une séance de réalité virtuelle très participative et familiale.

 

En novembre, trois dirigeants ont témoigné sur le thème « Et si on s’associait ? » lors d’une plénière au centre d’affaires Euptouyou à St Herblain. Dans un cadre intimiste et propice aux échanges, Tony Lesaffre et Denis Maure nous ont conté leurs 30 ans d’association au sein d’Europcar Atlantique. Sur un autre registre, Jean-Pascal Phelippeau a témoigné sur son expérience de faire entrer des associés extérieurs (financiers) pour développer des activités capitalistiques. Les échanges ont été commentés sous l’œil bienveillant de Stéphane Mentzer (CM-CIC Investissement) et Catherine Roupié (coach systémicienne).

 

C’est dans la ville la plus à l’ouest – Brest ! – que le FBN a aussi réuni en cette fin d’année 10 jeunes dirigeants d’entreprises familiales. Sous la houlette de Louis-Paul Lagadec (membre FBN basé à Brest), les échanges ont porté sur l’organisation de la transmission et les avantages de faire partie du réseau FBN. 

 

Accueillis par la famille Le Biez (SOFIA) à St Nazaire le 7 décembre, nous avons fait salle comble pour débattre sur "Le pouvoir de l'exemplarité et du don en entreprise familiale". Un partage de fond sur les valeurs et les héros que nous portons.

 

Don't have an account yet? Register Now!

Sign in to your account